top of page

VIE DU CLUB : UNE ANNÉE ÉTINCELANTE AU SERVICE DES PROJETS DU GRAND PARIS

L’année écoulée a été celle de la consécration institutionnelle des Acteurs du Grand Paris, culminant lors du cocktail d’été au Sénat, à l’invitation de Gérard Larcher et d’Hervé Marseille, ou à l’occasion de la Soirée d’hiver au Pré Catelan, lors de laquelle le président Thomas Hantz s’est vu remettre l’insigne de chevalier dans l’Ordre national du Mérite des mains de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy. Les dîners des maires, rassemblant des élus et leur exécutif, les visites de territoires, de même que les nombreux dîners débats ont également démontré la vitalité du Club au service du Grand Paris.


Plein succès pour les dîners des maires

Le succès des dîners des maires s’est pleinement confirmé en 2023. Initiée en juillet 2022, la formule consiste à réunir un élu et l’ensemble de son bureau, pour débattre des grands projets de la collectivité avec les membres du Club. La Métropole du Grand Paris avait été la première structure à se prêter à l’exercice l’année dernière. Son président, Patrick Ollier, et de nombreux membres de son bureau sont revenus, le 13 juin 2023, à la rencontre des Acteurs du Grand Paris. L’occasion pour l’ancien ministre des Relations avec le Parlement de rappeler le chemin parcouru par l’institution créée le 1er janvier 2016 et ses multiples projets en cours. Le maire de Rueil-Malmaison a notamment décrit comment il s’était attelé, avec l’ensemble des groupes politiques de la Métropole, dans le cadre de la gouvernance partagée qui fait la marque de fabrique de l’institution, à rendre cette dernière « lisible et crédible », « en laissant les querelles politiciennes à la porte de la Métropole ». Le maire du 17e, Geoffroy Boulard, vice-président de la MGP en charge de la Communication et de l’Innovation numérique, a détaillé le projet de passerelle sur le Dniepr à Kiev, qui verra bientôt le jour grâce à la solidarité de la Métropole du Grand Paris avec l’Ukraine.







Mathieu Hanotin et les vice-présidents de « Plaine Co »

Entouré d’une dizaine de ses vice-présidents de Plaine Commune, Mathieu Hanotin s’est prêté à l’exercice, lors d’une soirée, le 6 octobre 2022 dans les salons de l’Hôtel des Arts et Métiers, où il a pu livrer sa vision d’un Grand Paris à la création duquel, alors député, il contribua largement il y a quelques années.

Le maire (PS) de Saint-Denis, également président de Plaine Commune, a évoqué notamment sa volonté d’investir des moyens supplémentaires dans le portage foncier nécessaire à la réalisation de ses projets d’aménagement. L’élu a exprimé son volontarisme pour rétablir davantage de mixité sociale et fonctionnelle dans le territoire, lutter contre l’habitat indigne ou améliorer le cadre de vie des habitants. Il a souligné l’impact très positif attendu de l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 pour son territoire et la mobilisation de Plaine Commune, comme du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, pour que les promesses de l’héritage olympique soient tenues. « Ces dîners rencontrent un grand succès », se félicite Thomas Hantz, qui note que les deux dîners métropolitains ont fait salle comble, réunissant jusqu’à 150 convives à l’Aéro-Club de France de la rue Galilée, dans le 16e arrondissement de Paris. Dans l’ambiance à la fois conviviale et attentive qui caractérise ces événements.





Un cocktail d’été au Sénat

Le cocktail d’été du Club sous les lambris dorés des salons du Palais du Luxembourg, organisé le 21 juillet 2022 en présence de plus de 300 participants, a constitué un des points d’orgue de l’année écoulée ainsi qu’un signe apprécié de reconnaissance institutionnelle. Le président du Sénat Gérard Larcher, accompagné notamment

d’Hervé Marseille, sénateur des Hauts-de-Seine et président de l’UDI, a affirmé à cette occasion son attachement au projet du Grand Paris dans son ensemble. Les deux élus ont souligné les nombreux défis auxquels le Grand Paris devra encore faire face, en termes de logistique, de soutien étatique et de moyens. Gérard Larcher a exprimé sa conviction

de la nécessité d’une réforme de son organisation institutionnelle, à laquelle le Sénat compte bien prendre toute sa part. C’est le sens des différents travaux menés notamment dans le cadre de sa délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation.


« CET ÉVÉNEMENT A CONSTITUÉ À MES YEUX LA RECONNAISSANCE PAR LES POUVOIRS

PUBLICS, AU PLUS NIVEAU, DU TRAVAIL DU CLUB TOUT AU LONG DE SES PLUS DE 10 ANS

D’EXISTENCE DANS LE SENS DE L’INTÉRÊT GÉNÉRAL » THOMAS HANTZ







« Le sens de l’intérêt général »

VIANNEY DELOURME, COFONDATEUR D’ENLARGE YOUR PARIS

« J’ai apprécié le format “matinale” et me vient à l’esprit celle avec Patrice Leclerc, le maire de Gennevilliers : une atmosphère plaisante, franche et axée sur la notion d’intérêt général “au-delà” des questions partisanes, abordées avec humour par l’élu. Simple, efficace, “vrai”.

Un moment de témoignage qui permet de rencontrer une personnalité dans un contexte épuré de matinale. J’ai aussi été vivement intéressé par le débat croisé entre Alexandre Labasse (APUR) et Nicolas Bauquet (IPR), qui fut, au-delà de leurs propos, un rappel de la chance que nous avons dans le Grand Paris de disposer d’institutions de recherche fortes, solides, pluridisciplinaires et complémentaires pour nourrir les débats, ne pas s’égarer

dans les hashtags à la mode... Le succès du projet du Grand Paris repose largement sur ce tissu d’experts d’intérêt général dont la vue porte loin ! »


« Un cap a été franchi cette année »

MARIA BREIDY, DIRECTRICE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS PRESSE AU MINISTÈRE DES SPORTS ET DES JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES

« Tout au long de ses 10 années d’existence, le club des Acteurs du Grand Paris a connu une montée en puissance régulière et vient de franchir un cap au cours de l’année écoulée. Une montée en gamme et en compétences, reflet d’un professionnalisme accru de ses membres, qui s’est traduite aussi par une qualité toujours plus grande de ses événements et des personnalités invitées. La perspective de créer un club d’élus s’inscrit dans cette dynamique. Les crises en cours rendent plus nécessaire encore le partage de bonnes pratiques, dans le cadre convivial qui est la marque de fabrique du Club.

Je retiendrai en particulier, au cours des derniers mois, la deuxième édition du dîner des maires de la Métropole, autour de Patrick Ollier, ou encore la visite de territoire menée en juin au Centre aquatique olympique et au Village des athlètes des Jeux olympiques et paralympiques de 2024. »


« Je suis impressionné par l’intensité de la vie du Club »

FRÉDÉRIC MOULIN, DÉLÉGUÉ TERRITORIAL VAL DE SEINE, GRT GAZ

« Je retiens des derniers mois trois événements marquants. Les apéritifs grands-parisiens, qui ajoutent encore de la convivialité au Club qui n’en manquait pas. Le blind test dont seul le Président connaît les règles est toujours un grand moment ! Le dîner-débat avec l’ambassadeur Gérard Araud n’était pas tout à fait dans la ligne classique de nos débats grands-parisiens, mais quelle leçon de réalisme et de volonté à la fois ! Enfin, la soirée d’hiver du 1er décembre, avec la très émouvante cérémonie de remise des insignes de chevalier dans l’Ordre national du Mérite au Président. Je suis impressionné par l’intensité de la vie du Club, tellement d’événements ! »



La 3e édition des « 24 heures du Grand Paris »

Formule renouvelée pour « Les 24 heures du Grand Paris », événement fédérateur co-organisé par le club des Acteurs du Grand Paris, les notaires du Grand Paris et La Tribune. Ce rendez-vous emblématique, qui s’est tenu le 20 septembre 2022, s’est conclu autour d’un buffet d’exception, et une intervention du chef étoilé Guy Savoy, intarissable sur la contribution de la gastronomie et l’excellence française en matière artistique et culinaire à l’attractivité et au rayonnement international du Grand Paris. Changement de décor pour le désormais traditionnel dîner du Grand Paris qui ouvre l’événement et a eu lieu cette année dans la salle de bal du Westin Paris Vendôme, en présence de Clément Beaune. Le ministre des Transports a salué à cette occasion « une réussite qui n’était pas écrite. Vous avez su créer un instrument utile, au bénéfice de tous les habitants », a déclaré l’ancien député de Paris à l’intention de l’exécutif métropolitain, largement représenté lors de cette soirée de gala. « Nous ne sommes pas au bout de la gouvernance », a-t-il ajouté, estimant que les améliorations à lui porter s’effectueront « en consolidant la Métropole ». Clément Beaune a également rendu hommage au succès de la Société du Grand Paris, rappelant son devoir d’être au rendez-vous des Jeux olympiques et paralympiques de 2024. « Je ne m’en doutais pas en acceptant ce ministère, mais le dossier des JOP est sans doute le plus difficile. Le Grand Paris Express est déjà une réussite. Nous ne saurions pas créer quatre lignes si nous n’avions pas une structure de gouvernance, une maîtrise d’ouvrage dédiée, une fiscalité affectée », a-t-il souligné, décrivant « un modèle regardé, un exemple qui peut être suivi ». En amont de ce dîner, une table ronde intitulée « Pourquoi faire du beau dans le Grand Paris ? » a réuni Emmanuel Launiau, président du groupe Quartus, Jean-François Rial, président de Voyageurs du monde et de l’Office du tourisme et des congrès de Paris, et Laurence des Cars, présidente-directrice du Louvre, pour échanger sur leur vision de l’esthétisme.





Nicolas Sarkozy au Pré Catelan

L’année écoulée a été également marquée par une soirée d’hiver du Club en tous points exceptionnelle. Lors de cet événement, organisé le 1er décembre 2022 au Pré Catelan, au coeur du bois de Boulogne, le président d’Acteurs du Grand Paris Thomas Hantz s’est vu remettre les insignes de chevalier dans l’Ordre national du Mérite par Nicolas Sarkozy.

L’ancien président de la République, devant un impressionnant parterre de personnalités du tout-Grand Paris, successivement goguenard et grave, mais toujours amical et bienveillant, a salué l’engagement constant du récipiendaire au service de l’intérêt général. On notait notamment la présence du président de la Métropole du Grand Paris Patrick Ollier, du vice-président du Conseil régional en charge de l’Aménagement Jean-Philippe Dugoin-Clément, du maire d’Issy-les-Moulineaux André Santini, qui fut l’un des mentors de Thomas Hantz, de l’ancien secrétaire d’État chargé du développement de la région capitale Christian Blanc, de l’ancien président de région Jean-Paul Huchon ou du président du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne François-Marie Didier. L’ancienne ministre Nicole Guedj ou le conseiller maître à la Cour des comptes Henri Guaino figuraient aussi parmi les personnalités qui avaient fait le déplacement. De nombreux maires et opérateurs des secteurs de la construction et de l’immobilier, de l’énergie, de la mobilité ou des réseaux étaient également présents.

Nicolas Sarkozy a évoqué la résilience, la combativité ainsi que la sensibilité du récipiendaire. Sans dissimuler son émotion, Thomas Hantz a exprimé, s’adressant au président Sarkozy, « l’honneur et une joie qui s’accordent avec le privilège de m’inscrire dans la filiation d’un projet que vous avez voulu, le Grand Paris, et dont les fonts baptismaux ont été portés par vous, monsieur le ministre, cher Christian Blanc, avec votre formidable cabinet ». Thomas Hantz a émaillé son discours de nombreuses références littéraires, citant notamment Balzac au rang de ses inspirateurs. Il a évoqué la figure de ses grands-parents tant aimés, son grand-père inspecteur divisionnaire de police, chef de la sûreté à Blois, qui fut également chevalier dans l’Ordre national du Mérite. « Je veux saluer le bureau de notre association et je tiens à les citer tous : Valérie Cathely, Olivier Frard, Christelle Tang, Maria Breidy, Ludovic Raes, David Lebon. Et toi aussi cher François-Marie Didier, depuis si longtemps dans l’aventure avec nous », a-t-il déclaré.






Acteurs du Grand Paris, fédérateur au Mipim

Des élus de tous bords et des quatre coins de l’Île-de-France se sont retrouvés dans une ambiance décontractée lors du dîner organisé par l’association en marge du Mipim, le 15 mars 2023. Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président en charge de l’Aménagement au Conseil régional d’Île-de-France et maire (UDI) de Mennecy, a pu échanger amicalement avec Mathieu Hanotin, président de Plaine Commune et maire (PS) de Saint-Denis, tout comme Karim Bouamrane, maire (PS) de Saint-Ouen, Michel Senot, maire (DVD) de Saclay, Yann Cauchetier, maire (DVD) de Gif-sur-Yvette, Denis Larghero, maire (UDI) de Meudon, avec Dieunor Excellent, maire (DVG) de Villetaneuse, et ce dernier avec Geoffroy Boulard, maire (LR) du 17e arrondissement de Paris et vice-président de la MGP. « Le signe que nous avons su créer une institution libre et indépendante, fait valoir Thomas Hantz, qui travaille avec tous ceux qui sont engagés pour le développement du Grand Paris et de l’Île-de-France. »





Tour d’horizon de haute volée avec Gérard Araud

Ambassadeur de France en Israël ou aux États-Unis, représentant permanent de la France au Conseil de sécurité de l’ONU, c’est une personnalité de haut vol que le club des Acteurs du Grand Paris a reçu le 15 février 2023 à l’occasion d’un dîner en forme de tour d’horizon international. L’ambassadeur de France Gérard Araud a livré son inquiétude face à une démondialisation en cours aboutissant à une fragmentation inédite d’un monde où « tout

devient politique ». « Quand nous décidons de mettre fin à notre approvisionnement en gaz auprès de la Russie, ce qui est économiquement absurde, cela montre que le politique a pris le pas sur toutes autres considérations », a estimé le diplomate. Ce dernier a également évoqué la guerre froide sino-américaine, la prégnance désormais mondiale du sujet climatique et les bouleversements générés par l’essor vertigineux de l’intelligence artificielle. Gérard Araud a par ailleurs déploré « l’échec absolu » de la politique étrangère de la France en Afrique. Il a affirmé à la fois l’importance du rôle que jouaient à ses yeux les grandes métropoles internationales et sa conviction d’un retour de l’État-nation.





PARTENARIAT AVEC LE GROUPE SOS DE JEAN-MARC BORELLO

Les projets du Grand Paris vont ils changer la vie de ceux qui en bénéficieront, mais

aussi de ceux qui contribuent à leur réalisation ? Mesurer l’impact social et sociétal des projets du Grand Paris : c’est justement la vocation du groupe de travail mis en place par l’association, en partenariat avec le groupe SOS. Ses membres planchent sur la création d’une batterie d’indicateurs, en vue de la création d’un référentiel de mesures d’impact.


Visites de territoires

Paris-Saclay et le Saint-Denis olympique au programme





Mesurer les distances, sentir l’atmosphère des grands projets, rencontrer leurs acteurs : c’est la vocation des visites de territoires organisées par le Club. Au programme 2022-2023, l’opération d’intérêt national de Paris-Saclay et les installations olympiques de Saint-Denis, deux rencontres avec le terrain exceptionnelles.

« Nous souhaitons aller sur le terrain, mesurer les distances, découvrir la topographie, rencontrer les acteurs, sentir l’atmosphère qui entoure les projets », explique Thomas Hantz. « La théorie, les débats d’idées, c’est bien, mais nous nous intéressons aussi

aux concrétisations », poursuit le président des Acteurs du Grand Paris pour décrire l’esprit des visites de territoires organisées par l’association. Pour illustrer son propos, le 7 juillet 2022, la visite du territoire de Paris-Saclay a sans conteste marqué les esprits des participants Au programme de cette journée rythmée figurait notamment la visite de l’EDF Lab de Paris-Saclay et de l’écosystème académique de CentraleSupélec. Plus globalement, ce fut l’occasion de mesurer l’état d’avancement de l’opération d’intérêt national, qui vise à créer un pôle scientifique et technique de rang mondial. La journée a été ponctuée de rencontres avec des représentants d’une partie des quelque 600 startups qu’abrite le territoire, notamment dans le secteur des deep tech. Jérémy Hervé, directeur de l’aménagement et du développement économique à l’établissement public d’aménagement de Paris-Saclay, François Molho, directeur Action régionale EDF R&D, ou Anita de Voisins, directrice de l’entrepreneuriat de Centrale-Supélec, furent notamment les guides de cette visite.

Un déjeuner privé au Golf national de SaintQuentin-en-Yvelines a réuni les participants, dont Philippe Van de Maele, alors encore directeur général de l’EPA Paris-Saclay*, Yann Cauchetier, maire de Gif-sur-Yvette et vice-président de la communauté d’agglomération (CA) de Paris-Saclay, Jean-Michel Fourgous, maire d’Élancourt et président de la communauté d’agglomération de SaintQuentin-en-Yvelines, et François de Mazières, maire de Versailles et président de la Communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc.


Visite du Centre aquatique olympique

Le 8 juin 2023, c’est au coeur des sites olympiques que le Club s’est rendu pour une autre visite de territoire particulièrement marquante. Ses participants ont pu découvrir, à cette occasion, le chantier du Centre aquatique olympique de la Plaine Saulnier, désormais relié au Stade de France par une large passerelle dédiée aux piétons et aux mobilités douces. La visite s’est prolongée par la découverte du Village des athlètes, avant de se poursuivre par un déjeuner-débat avec le président de Plaine-Commune et maire de Saint-Denis Mathieu Hanotin, et le président du Syctom, l’agence métropolitaine des déchets, Corentin Duprey.


* Philippe Van de Maele est désormais le directeur de cabinet de Christophe Béchu au ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.



DES APÉRITIFS TRÈS CONVIVIAUX

Pour le simple plaisir de se retrouver, le club des Acteurs du Grand Paris a organisé également tout au long de l’année des apéritifs conviviaux dans les salons de son siège de la rue Lafayette, la Maison des Acteurs du Grand Paris.




Коментарі


bottom of page