top of page

Régénérer la ville : Espaces ferroviaires

Aménageur et développeur immobilier du Groupe SNCF, Espaces Ferroviaires transforme des fonciers désaffectés pour inventer un nouveau patrimoine urbain et réparer la ville. Une mission et une responsabilité d’intérêt général.




Intervenir sur ce bien commun – le foncier ferro­viaire désaffecté – afin de lui redonner vie et l’ancrer dans le territoire est une réelle opportunité pour l’impacter de manière positive sur le plan environnemental et sociétal, selon trois objectifs fédérateurs :

- offrir une générosité d’espaces communs et de liaisons paysagères ;

- créer une urbanité avec de nouvelles manières de travailler et d’habiter ;

- donner un nouveau visage au patrimoine SNCF par sa conversion, plaçant son histoire dans le temps.


Aujourd’hui, îlots de chaleur artificialisés, lieux de ruptures urbaines et demain, espaces vivants, de connexion, de mixité, de biodiversité et de qualité, ces sites sont une ressource urbaine rare permettant d’agir en profondeur sur la transformation positive de la ville.

Concevoir des quartiers et des immeubles exemplaires en termes d’ambitions écologiques et sociétales, inten­sifier le recyclage et le réemploi, régénérer la bio­diversité, instaurer le dialogue citoyen,… des convictions qui guident cette fabrique innovante avec tous les acteurs de la ville.

Chaque opération atteste de l’engagement d’aller le plus loin possible dans l’excellence, la sobriété et la transition écologique, avec justesse et créativité, plaçant l’esthétique et l’humain au cœur des préoccupations contemporaines.

Ces nouveaux espaces métropolitains sont une réponse concrète à la démarche du Zéro Artificialisation Nette (ZAN), afin de réduire de 50 % le rythme d’artificialisation et de consommation des espaces naturels d’ici 2030 par rapport à celui mesuré entre 2011 et 2020.

« Notre démarche réinterroge le modèle de trans­for­mation de la ville sur elle-même à toutes les échelles et dans tous ses usages. Au travers du recyclage des fonciers artificialisés en quartiers vertueux qui offrent généreusement des biens communs et des externalités positives au territoire, elle vise à produire une nouvelle génération de ville, accessible à tous. Ceci nécessite de l’humilité et de l’humanité : se questionner, douter, cela permet d’avancer pas à pas, de manière constructive et pérenne. Transformer notre engagement en preuve est notre responsabilité de fabricant de la ville : objectiver les ambitions et les choix, adopter la mesure des impacts tout au long du projet, sensibiliser au capital social et environnemental.


Préparer demain renforce notre responsabilité d’être le Passant engagé, de maximiser les conditions, d’instaurer la qualité, de susciter l’envie et créer l’effet d’entrainement. Du quartier à l’immeuble, de la construction neuve à la réhabilitation, un large potentiel urbain et architectural anime la pensée collective de la fabrique urbaine », Fadia Karam, directrice générale d’ESPACES FERROVIAIRES.


Comments


bottom of page