top of page

LIONEL GROTTO : BÂTISSEUR DE PROJETS COLLECTIFS

À LA TÊTE, DEPUIS CINQ ANS, DE L’AGENCE D’ATTRACTIVITÉ DE L’ÎLE-DE-FRANCE CHOOSE PARIS REGION, LIONEL GROTTO DÉCRIT AVEC ENTHOUSIASME LES SUCCÈS RÉCENTS D’UNE RÉGION EN COURS DE RÉINVENTION, DONT L’IMAGE RAYONNE COMME EN ATTESTENT LES DERNIERS CLASSEMENTS INTERNATIONAUX.




C’est en racontant l’histoire du territoire – et en encourageant un jeu collectif – que Lionel Grotto vante, depuis cinq ans, les atouts de l’Île-de-France. Alors que celle-ci vient de se hisser pour la première fois à la tête des régions européennes en termes d’investissements étrangers devant Londres, il décrit les fondamentaux qui font la force de la région capitale et que les évolutions récentes, pandémie d’un côté, révolution numérique et défi climatique de l’autre, ont en grande partie réinventés. Ce polytechnicien, passé par le cabinet de Valérie Pécresse, a su faire de l’agence un outil dynamique et ouvert aux acteurs du territoire, et promou­voir une région désormais totalement engagée dans la transition écologique.


« Réinventer un tourisme qui régénère »

Résultat, la place de l’Île-de-France est au beau fixe dans les classements internationaux et le Financial Times vient de placer Choose Paris Region en pole position de son classement des meilleures stratégies d’attractivité, devant Londres. « Notre mission consiste à préparer l’avenir », résume celui qui se réjouit de la prochaine fusion entre Choose Paris Region et le Comité régional du tourisme. « Nous devons contribuer à réinventer un tourisme qui régénère et non qui assèche. » Lionel Grotto se félicite d’un alignement des décideurs publics sur la question du développement durable. La perspective de Jeux olympiques et para­lympiques durables, frugaux et spectaculaires à la fois, contribue, également, d’après lui, à la dynami­que favorable en cours.


Le directeur de l’agence évoque enfin la tente Grand Paris du Mipim, qui s’est métamorphosée lors de la dernière édition, avec sa colonne Morris typiquement parisienne ou encore sa piste d’athlétisme qui menait au stand depuis l’entrée du salon. Le stand racontait l’identité francilienne sur fond de culture, d’histoire, d’innovations et de projets, à l’image de la maquette de Notre-Dame. Le tout pour plus d’impact, plus de cohérence et plus de sens, dans une scénographie d’ensemble sobre et aérée.


Né à Montauban, marié et père de trois jeunes enfants, pianiste de talent, semi-marathonien et tennisman (un temps classé 15), autant matheux que littéraire, Lionel Grotto, aime « l’idée de transmettre ». Cet amateur de Ray Bradbury, de Verlaine et Victor Hugo doit aussi à ses pérégrinations d’être polyglotte. Après un stage comme conseiller financier à l’ambassade de France à Rome, il intègre la filiale italienne d’EDF énergies nouvelles. Il y supervise le raccordement de champs d’éoliennes et photovoltaïques au réseau électrique outre-alpin, dopé par les tarifs de rachat offerts par le gouvernement. Il a également œuvré à l’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms, puis à l’ambassade de France au Mexique où il devient conseiller financier, avant d’intégrer, en 2016, le cabinet de Valérie Pécresse.


Comentários


bottom of page